Anneaux intracornéens

Accueil / Anneaux intracornéens
  • A  A  A  A  

Pour le kératocône :

Les anneaux intracornéens sont une indication de plus en plus fréquente dans le traitement du kératocône induisant souvent un astigmatisme et une myopie importante. Ce traitement permet de retarder ou d’éviter la greffe de cornée. Les anneaux intracornéens sont des petits segments d’anneaux semi-circulaires rigides en PMMA (plastique). Leur place dans la prise en charge thérapeutique se situe entre l’échec de l’adaptation en lentille et le recours à la greffe de cornée. Ils sont posés pour le kératocône depuis 1997.

Introduits dans l’épaisseur même de la cornée, les anneaux intracornéens ont pour vocation de la renforcer. Bien positionnés, ils permettent de retendre la cornée centrale. L’importance et l’irrégularité de l’astigmatisme cornéen sont ainsi diminuées.

La technique opératoire

L’opération se pratique sous anesthésie topique (gouttes anesthésiques dans l’œil). Elle est peu douloureuse. Un tunnel circulaire est créé dans lequel sera inséré un ou deux anneaux en PMMA selon l’aspect anatomique du kératocône. Une petite incision de 2 mm est réalisée au point d’entrée des anneaux puis deux canaux sont disséqués aux trois quarts de la profondeur de la cornée. La dissection de ce tunnel, autrefois réalisée avec des dissecteurs manuels, est aujourd’hui réalisée avec le laser femtoseconde qui permet de sécuriser et simplifier la chirurgie. Le diamètre du tunnel dépendra du diamètre de l’anneau utilisé, lui-même dépendant du stade clinique du kératocône. L’intervention est considérée comme totalement réversible.

L’évolution postopératoire et la récupération visuelle

Le résultat est en général bon si l’indication est bien posée. La prédictibilité est cependant moyenne car chaque patient présente un cas de figure différent. L’amélioration de l’acuité visuelle est longue et peut demander plusieurs semaines voire quelques mois car la cornée kératocônique mise en tension par les anneaux met longtemps à se stabiliser. Ensuite, soit le résultat est compatible avec une adaptation en lunette ou lentille satisfaisante, soit le résultat est insuffisant et les anneaux seront simplement retirés en même temps que sera réalisée une greffe de cornée. Dans les suites de l’intervention, l’œil peut être rouge, irrité et sensible. Un traitement avec un collyre antibiotique corticoïde local, associé à des larmes artificielles est indispensable pendant plusieurs semaines.

Vision

Les défauts visuels

Presbytie

Si vous êtes presbyte, votre vision de près devient progressivement floue. À partir de 40 ans, le vieillissement progressif…

Myopie

Si vous êtes myope, votre vision est nette de près mais floue de loin. Votre œil est trop long et/ou votre cornée trop bombée…

Hypermétropie

Si vous êtes hypermétrope, votre vision est floue de près puis, avec l’âge, floue de loin. Les yeux se fatiguent rapidement…

Astigmatisme

Si vous êtes astigmate, votre vision est trouble de près comme de loin. Votre cornée est déformée. L’image se forme sur…

fr
X